La Feuille de Route pour l’énergie à l’horizon 2050 et le débat sur la stratégie post 2020

image1

1er déjeuner-débat du cycle de 4 déjeuners-débats pour un pacte européen de solidarité énergétique 

Le 26 avril 2012 de 12h30 à 14h30

à l’hôtel Stanhope, Bruxelles

 salle-DD-energie-2012

La Feuille de Route pour l’énergie à l’horizon 2050 et le débat sur la stratégie post 2020 :

 comment trouver un accord européen sur le mix énergétique avec 27 politiques nationales ?

image2 

Avec :

Helen DONOGHUE, DG Energie de la Commission européenne

 Edit HERCZOG, députée européenne, Hongrie

Hans TEN BERGE, secrétaire général d’Eurelectric

  Dr. Georg ZACHMANN, chercheur Energie et Changement climatique à Bruegel

Helen Donoghue Edit Herczog Han TEN BERGE Georg ZACHMANN

Les débats étaient dirigés par Claude FISCHER, présidente de Confrontations Europe

Avec la participation de : André FERRON, chercheur à Confrontations Europe

et Philippe HERZOG, conseiller spécial auprès de Michel Barnier

Claude Fischer andré Ferron Philippe Herzog
pdf-dist
Programme et problématiques


Compte-rendu et Slides présentés lors du déjeuner-débat et compte-rendu :

pdf-dist
Problématique
du déjeuner-débat
pdf-dist
Compte-rendu
du déjeuner-débat
pdf-dist
Slides Georg Zachmann
pdf-dist
  Slides Helen Donoghue

 

CONTACT : Marie-Ange SCHILLING
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Tel : +33 1 43 17 32 89

Problématique

La Feuille de Route pour l’énergie à l’horizon 2050 et le débat sur la stratégie post 2020 : comment trouver un accord européen sur le mix énergétique avec 27 politiques nationales ?

En suggérant de fixer un objectif sectoriel pour l’électricité, la Feuille de Route Energie 2050 ouvre le débat sur le mix européen dans l’électricité en 2050 et sur les objectifs qui doivent succéder au triple 20 pour 2020. Le choix de ce mix par 27 Etats membres souverains sur la politique énergétique va poser des problèmes redoutables que la Feuille de Route sous-estime et que nous voulons éclaircir.

Dans une première partie, nous voulons débattre des hypothèses avancées par la Feuille de Route. Un seul scénario (le scénario « diversité ») est bâti avec un seul objectif chiffré (émissions) pour 2030 laissant jouer un « libre choix » entre sources (sauf pour les Renouvelables soutenues jusqu’en 2025 pour l’éolien et jusqu’en 2050 pour toutes les autres.

Autant l’ensemble du texte n’exprime aucun doute sur l’avenir des Renouvelables malgré l’ampleur des défis à relever, autant des doutes importants sont exprimés sur l’avenir du charbon et du nucléaire. Aucun des scénarios n’envisage un développement du nucléaire, et l’avenir du charbon même propre est réduit.

Le développement massif de la technologie CSC, reporté à 2030 ou plus, majore le rôle du gaz comme énergie de transition. Ces hypothèses sont-elles justifiées ? La question de la compétitivité européenne dans le monde est évoquée mais les scénarios n’étudient pas les impacts des choix des compétiteurs sur la compétitivité- prix de l’Europe et n’envisage pas les effets négatifs sur l’industrie et l’emploi de certains Etats membres d’une spécialisation sur les Renouvelables. Un scénario plus diversifié et plus offensif ne permettrait il pas, outre une sécurité plus grande pour l’accès aux ressources mondiales, une concurrence interne plus forte et une compétitivité européenne prix et hors prix dans le monde plus forte ?

Dans une deuxième partie nous voulons poser les bases de la négociation d’un « Pacte Européen de Solidarité Energétique » entre les 27 Etats Membres. Une stratégie qui privilégierait trop les Renouvelables au détriment du nucléaire ou du charbon est vouée à l’échec. Des réticences sérieuses se sont déjà exprimées dans les Etats membres : la Pologne est opposée à un objectif de réduction des émissions de 40% en 2030 tandis que le Royaume Uni rechigne à un objectif chiffré pour les Renouvelables en 2030. L’accord n’est possible que si chaque Etat membre peut valoriser ses atouts nationaux dans le mix européen.  En même temps  avec le réseau européen et le marché unique de l’électricité en 2014, les choix nationaux devront être compatibles car  ils devront partager les mêmes coûts et le même système électrique. A quelles conditions ce partage est-il acceptable pour chacun ?  Dans quelle mesure les Etats membres nucléaires et charbonniers sont-ils prêts à payer le surcoût des Renouvelables ? Les Etats Renouvelables sont-ils prêts à accepter les risques nucléaires et de stockage du carbone chez leurs partenaires, voire à payer pour une aide au démarrage de la technologie de Capture-Stockage du Carbone pour maintenir le charbon après  2020 ? La substitution du gaz au charbon réduit les émissions mais élimine le charbon comme source d’énergie. Et inversement, les Etats gaziers sont-ils prêts à laisser place au charbon après 2020 ?

Cette négociation entre Etats membres sur la composition du bouquet énergétique européen doit être complétée par une réforme du marché et de la gestion des réseaux. Sans cette réforme, l’investissement n’aurait lieu que dans les centrales à gaz via le marché et les Renouvelables hors marché. Quelle réforme pour un mix diversifié ? Comment concilier marché spot adapté aux centrales à gaz et besoin de long terme du nucléaire ? Le soutien aux Renouvelables matures doit-il perdurer après 2020 et ne faut-il pas européaniser les soutiens nationaux d’ici là ? Quel modèle de marché pour l’électricité dé-carbonée où les coûts fixes dominent ?

 

Voir les autres déjeuners-débats sur la politique énergétique européenne

_pave-newsletter-bouton
_pave-rejoignez-nous-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.