Relance du dialogue social et économique pour l’emploi et la formation, l’impératif industriel et la compétitivité

Les Entretiens Economiques Européens 2012

ont eu lieu les 30 et 31 octobre 2012 à Bologne sur le thème :

 

"Relance du dialogue social et économique

pour l’emploi et la formation, l’impératif industriel et la compétitivité"

 

en partenariat avec le consortium interuniveristaire AlmaLaurea, la Fondation Astrid et la région Emilia Romagna


Logo_AlmaLaurea

Logo_Astrid

Logo_Region_Emilia-Romagna

avec le support de :

Logo Commission_2012  Logo-Ministere


Programme

Hypothèses de travail

Partenaires

Publications concernant les EEE

Signer le manifeste issu de cette conférence

Alors que les Européens subissent le chômage massif et la récession, leur préoccupation numéro un est l’emploi. Pour y répondre, les dirigeants politiques doivent résoudre une difficile équation : relancer l’économie mais en même temps assainir les finances publiques et le système bancaire. Pour que la relance amorce une reprise durable, son moteur doit être l’investissement humain et productif et son foyer, l’industrie. Confrontations Europe et ses partenaires ont réuni des acteurs socio-économiques de plusieurs pays d’Europe pour un débat entre eux et avec les institutions communautaires.

 

salle-fenetre

bologna_night

salle-haut
piazza_maggiore_bologna

salle

tb_estreno Palazzo Isolani rest_2_6109

Objectifs des EEE

La mobilisation et l’initiative des acteurs économiques et sociaux, privés et publics, sur le terrain et aussi par-delà les frontières, est la condition décisive de la réussite. Les institutions publiques doivent offrir des appuis, organiser la concertation des projets, coopérer pour leur mise en cohérence. Ainsi nous sommes convaincus que les politiques nationales et communautaires ne peuvent réussir sans une relance du dialogue social et économique à l’échelle de l’Europe. Nécessaire pour créer la confiance et redonner espoir, elle l’est aussi pour que les Européens puissent se retrouver et agir ensemble. Nos EEE de Bologne veulent être une source d’inspiration et d’engagement pour un dialogue focalisé sur les défis fondamentaux de l’emploi et de la formation, l’impératif industriel et la compétitivité.

Hypothèses de travail

Les travaux préparatoires aux EEE de Bologne ont mis en évidence les trois défis structurels sur lesquels reposent la cohérence et l’efficacité d’une stratégie industrielle :
-  Un système d’innovation dynamique : à cet effet l’Europe doit vaincre sa fragmentation et réussir à faire passer l’innovation de la sphère des idées à celle de la production et des marchés ;
-  Un système de relations industrielles qui valorise le capital humain et sociétal : l’Europe doit promouvoir massivement les compétences, et sécuriser les transitions professionnelles ;
-  La valorisation économique et financière des projets : l’Europe doit réhabiliter le financement de l’économie réelle et de l’investissement de long terme, mutualiser des ressources pour les projets d’intérêt européen.

De façon générale, ces défis structurels ne peuvent être relevés que si l’esprit de coopération équilibre l’aiguillon de la concurrence et réduise sa violence.

Nos EEE s’attacheront particulièrement à la question des relations industrielles. Selon nous, il est urgent de construire deux articulations majeures qui font défaut dans de nombreux pays et dans le système communautaire : d’abord l’articulation entre formation et emploi. D’immenses besoins de formation professionnelle et continue sont négligés ; tandis que l’adéquation et l’adaptation des formations à l’innovation et à l’emploi sont défectueuses. La coopération entre les entreprises et les établissements scolaires et universitaires, est cruciale pour réagir.

Ensuite, l’articulation entre l’emploi et la production. De grandes restructurations vont avoir lieu qu’il faut anticiper et orienter non vers la casse mais vers le redéploiement industriel. Ceci doit être organisé à tous les niveaux : entreprises, secteurs, territoires.

Le dialogue social est un outil indispensable à cet effet. Aujourd’hui affaibli, l’enjeu est de le renouveler sans retard.

Des auditions et quatre tables-rondes ont été organisées pour examiner ces questions et préparer des réponses à tous les niveaux : les institutions européennes ; les institutions du marché du travail et de la formation, les entreprises, les partenaires sociaux, les sources d’innovation et les secteurs industriels, les territoires locaux et régionaux et leurs réseaux.

Les EEE se sont déroulés à l’Université de Bologne, en partenariat avec la Fondation Astrid, le réseau Alma Laurea et la Région Emilie Romagne. Organisés avec le parrainage de la Commission, ils associent les partenaires sociaux nationaux et européens, et de nombreux acteurs industriels et de services, ainsi que des acteurs territoriaux et institutionnels.

pdf-dist
8 pages Bologne

 

Programme et photos

MARDI 30 OCTOBRE 2012

MATINÉE – de 9 heures à 12h30

Accueil par Carla Salvaterra, vice-recteur chargée des relations internationales de l’Université de Bologne

Audition de Virginio Merola, maire de la ville de Bologna

 

Carla Salvaterra Virginio Merola

 

Première table ronde

Examen de la stratégie européenne de croissance, de compétitivité et d’emploi

image Relance du dialogue social et économique TR1 Franco Bassanini

En cette année 2012, l’UE lance plusieurs initiatives pour susciter une reprise économique cohérente avec ses objectifs EU 2020 » : paquet Emploi et propositions pour l’éducation et la formation, pacte de croissance, deuxième étape de rénovation du marché unique, préparation de politiques industrielles, nouvelles perspectives financières.
- Est-ce que ces initiatives dessinent une perspective de reprise durable en regard des impératifs de compétitivité industrielle et d’emploi?
- Est-ce qu’elles contribuent à réduire la fracture et à restaurer une solidarité entre les pays qui polarisent les activités industrielles et ceux qui sont victimes de désindustrialisation ?

Présidée par Franco Bassanini, président de la Fondation ASTRID

Avec : - Philippe Herzog, président fondateur de Confrontations Europe, conseiller spécial de Michel Barnier
- Isabell Hoffmann, Programme Europas Zukunft auprès de Bertelsmann Stiftung
- Gaetano Maccaferri, vice-président de Confindustria
- Luca Visentini, secrétaire confédéral de la CES

 

Philippe Herzog EEE 2012 Isabell Hofmann Gaetano Maccaferri lucas vinsentini

APRÈS-MIDI de 14h30 à 17h30 heures

 

Deuxième table ronde

La promotion des compétences et l’articulation entre formation et emploi

image Relance du dialogue social et économique TR2 Elsa Fornero Andrea Cammelli

Le paquet Emploi de l’UE avance de bons objectifs qui peuvent annoncer un nouveau paradigme, mais il ne s’agit que de recommandations et sa réalisation se heurtera à de gros obstacles financiers et sociétaux qui le rendent incertain.
- Comment réformer la formation professionnelle et continue pour créer les compétences nécessaires à l’innovation et à la mise en œuvre des grandes mutations technologiques ?
- Comment créer un marché européen du travail susceptible de promouvoir une mobilité de formation et d’emploi tout en sécurisant les transitions professionnelles ?
- Quelles initiatives concrètes de dialogue social, de coopération, et de renouvellement des conventions sociales cela implique-t-il ?

Audition dElsa Fornero, ministre du Travail, des Politiques sociales et de l'Égalité des chances

Présidée par Andrea Cammelli, directeur du réseau ALMA LAUREA

Avec : - Christian Bretin, vice-président, Ressources humaines, SANOFI
- Jean-Louis de Brouwer, directeur de la direction « Europe 2020 : politiques de l’emploi » à la DG Emploi, Affaires
sociales et Inclusion de la Commission européenne
- Pierre Ferracci, président du Groupe Alpha
- Fabian Nickel, consultant en Performance, Reward et Talent chez Aon Hewitt, membre du Club ECHR
- Alfonso Perri, membre de la FIEC, Chairman of the SOC-1 Sub-commission « Vocational Training »
- Leonardo Sforza, directeur exécutif de MSLGROUP Brussels
- Hélène Syed, chargée de recherche à Confrontations Europe, membre du cercle YES EU !

Christian Bretin Jean-Louis de Brouwer Pierre Ferracci
Fabian Nickel Alfonso Perri Leonardo Sforza Helene Syed

 

SOIRÉE CULTURELLE

Visite du Palazzo Pepoli, le Musée d’histoire de Bologne

suivie d’un cocktail à l’initiative de la Fondation Carisbo et en présence
de son président Fabio Roversi Monaco.

Concert de la grande pianiste Gile Bae à l’Eglise Sainte Christine

MERCREDI 31 OCTOBRE 2012

 

MATINÉE – de 9 heures à 13h00

Troisième table ronde

L’anticipation des restructurations et la préparation du redéploiement industriel

TR3G Marcel-Grignard

L’examen de cas concrets est indispensable pour partager des bonnes pratiques mais aussi faire remonter une réflexion critique et des propositions au niveau des institutions publiques. En effet, après en voir exprimé l’ambition dans un livre vert, il semble que la Commission y ait renoncé.
- Comment les projets, la gouvernance et les partenariats des entreprises doivent-ils évoluer pour assumer de nouvelles responsabilités en matière d’investissement humain et productif ?
- Commet bâtir les structures de la diffusion et de la valorisation économique des nouvelles technologies ?
- Comment concevoir des politiques sectorielles et de réseaux d’infrastructures qui suscitent la coopération et la création de nouvelles filières de production ?

Présidée par Marcel Grignard, vice-président de Confrontations Europe, syndicaliste

Avec : - Danilo Barbi, secrétaire confédéral de la CGIL
- Matthias Blum, conseiller pour la politique industrielle et commerciale, VCI (fédération allemande de la chimie), membre du CEFIC
- Domenico Braccialarghe, directeur des ressources humaines de Ferrovie dello Stato
- Alexandre Guyot, responsable du pôle formation emploi au sein de la DRH du groupe EDF
- Thérèse de Liedekerke, directrice exécutive de BusinessEurope
- François Michaux, chargé d’étude auprès de Confrontations Europe

 

Danilo Barbi Matthias Blum Maurizio Braccialarghe
Alexandre Guyot Therese de Liedekerke Francois Michaux

 

Quatrième table ronde

Le financement de l’économie réelle

image Relance du dialogue social et économique TR4 Edouard-de-Lencquesaing

Présidée par  Edouard de Lencquesaing, directeur général de l’EIFR (European Institute for Financial Regulation), conseiller à  Paris EUROPLACE

Avec : - Marie-France Baud, en charge des questions financières, Confrontations Europe
- Arnold Kuijpers, directeur des affaires corporatives, Rabobank
- Carlo Malacarne, PDG de SNAM
- Romualdo Massa Bernucci, directeur du département de la mer Adriatique, Opérations en Europe, BEI

Marie-France Baud EEE Arnold Kuijpers Carlo Malacarne Romualdo Massa Bernucci

APRÈS-MIDI de 14h30 à 17h30

 

Cinquième table ronde

La formation des projets sur les territoires et leur articulation

à une dynamique européenne de cohésion et de développement durable

image Relance du dialogue social et économique TR5 Patrizio-Bianchi

Si le rôle des régions apparait comme une clé du renouveau industriel, les conditions à réunir pour qu’il se constitue et que la politique régionale soit cohérente avec les autres politiques n’a rien d’évident.
- Comment définir les Territoires pertinents sur lesquels le dialogue et la coopération entre les acteurs porteurs de projets doivent être organisés ?
- Comment mettre en cohérence la cohésion et la compétitivité dans le choix des réseaux d’infrastructures et de services d’intérêt public accessibles sur les Territoires ?
- Et comment accorder les vues et les actes de l’UE, des Etats et des régions pour mobiliser les fonds structurels et sélectionner les projets d’investissements à long terme d’intérêt commun ?

Présidée par Patrizio Bianchi, en charge du Développement économique de la Région Emilie Romagne

Avec : - Paolo Bonaretti, directeur général d’ASTER
- Tamás Fleischer, expert en économie des réseaux et des infrastructures, Centre de recherche pour les études économiques et régionales de l’Académie des Sciences de Budapest, Hongrie
- Pierre Kanuty, président Ile-de-France Europe
- Jean Lapeyre, directeur du Bureau de Bruxelles de SYNDEX
- Ludwig Schultz, directeur scientifique de l’IFW Dresden

Paolo Bonaretti Tamas Fleischer Pierre Kanuty Jean Lapeyre Ludwig Schultz

 

CONCLUSIONS des EEE par Tiziano Treu, sénateur, et Claude Fischer, présidente de Confrontations Europe

Claude Fischer Tiziano Treu tiziano-treu Claude Fischer et Tiziano Treu

 

Logos partenaires EEE Bologne Relance du dialogue social et économique

pdf-dist
Programme EEE Bologne

Publications autour des EEE

pdf-dist
8 pages Bologne
pdf-dist
Manifeste des EEE
pdf-dist
Les EEE de Bologne :
pour une stratégie industrielle européenne 
n°99, Octobre-Décembre 2012
pdf-dist
L'Option n°32
 Relance du dialogue social et économique pour l’emploi et la formation,
l’impératif industriel et la compétitivité

.

Je signe le Manifeste
"Pour la croissance et l'emploi - Réindustrialiser l'Europe" en ligne

 

pdf-dist
Voir le Manifeste en pdf

adhesion-newsletter-bouton
rejoignez-nous-adherez-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.