Banque & Investisseurs institutionnels

JPG - Banque, Investisseurs institutionnels

Dirigé par Marie-France Baud et Philippe Herzog, avec Jean-Robert Leonhard et Alain Turc, ce groupe (anciennement groupe Banque/Finance) suit les réformes de régulation et de supervision telles qu’elles sont inscrites - et déjà bien engagées - à l’agenda européen dans le droit fil des décisions prises au G20 ; les infrastructures de marché ; le changement du modèle bancaire et ses implications sur le financement de l’économie réelle ; les relations Banque Entreprise ; les normes comptables ; le financement des investissements d’avenir et les politiques de l’épargne.

Pourquoi ce groupe Banque & Investisseurs institutionnels ? Parce que la relance des investissements de long terme et de leur financement est une question très sensible en Europe dans un contexte de rigueur budgétaire et de croissance atone. Les institutions bancaires et les grands investisseurs, notamment institutionnels, qui portent leur financement, ont un rôle crucial à jouer par la complémentarité de leur rôle et l’interaction des instruments et des financements qu’ils mettent en place. Et parce qu’aucune zone ne peut se développer durablement sans opérateurs bancaires et financiers de premier plan.

Le système financier européen présente un caractère stratégique pour l’économie européenne dans la mondialisation. Il repose sur deux volets conjoints, le marché unique des services financiers et l’union économique et monétaire.

Si, sous la précédente mandature, le Plan d’Action des Service financiers a permis de faire avancer l’intégration en dépit des chevauchements parfois contradictoire entre directives, il a souffert de la pause règlementaire, comme l’a démontré avec éclat la crise, faute de transparence, de supervision et de régulation des marchés financiers et du secteur bancaire.
Le nouveau Commissaire au marché intérieur, a, au contraire, affirmé la nécessité de la régulation et de la réforme de la supervision car l’économie en peut fonctionner qu’avec des marchés financiers sains à son service.

Pour sa part, Confrontations Europe a arrêté son travail des prochains mois selon deux axes liés l’un à l’autre :

-Les questions de régulation/ supervision dans le cadre de la transposition des accords dits de Bâle 3 et dans le contexte des discussions actuelles sur plusieurs directives européennes (CRD 4, CRA 3 ou l’encadrement des agences de notation financière, SEPA pour un système européen de paiement, taxe sur les transactions financières) et de la révision en cours d’autres (MIfid, Market Abuse) sans oublier les réformes structurelles du secteur bancaire, les initiatives sur le « too big to fail » le cadre de prévention et de résolution de crises, le shadow banking, le crédit hypothécaire, les produits d’investissement de détail…
Quelles conséquences de la régulation bancaire sur le financement de l’économie (ratios de fonds propres, provisionnement dynamique, normes comptables) et quelle convergence avec les initiatives américaines ?

-Le financement de l’investissement à long terme
Comment réinventer l’investissement à long terme d’intérêt public en Europe ? Parmi les principales questions à traiter :
- L’incertitude sur les prix, les coûts, les rendements futurs qui rend difficile le calcul du taux d’actualisation, essentiel pour la décision d’investir. Le problème est particulièrement pénalisant pour des activités nouvelles et/ou des marchés naissants.
- L’écart très important qui existe entre l’épargne disponible et son affectation à des emplois longs. Il faut interroger le fonctionnement des banques et des investisseurs institutionnels dans leur rôle d’intermédiation et de transformation mais aussi l’évolution des instruments d’épargne et des classes d’actifs ainsi que la politique de l’épargne qui, par le biais des incitations fiscales, peut jouer un rôle important dans al capacité à financer des activités stratégiques ou des investissements d’avenir.

Voir aussi les comptes-rendus de la commission parlementaire "ECON".

Les réunions de ce groupe de travail font l’objet de compte-rendus (voir la rubrique "Réunions du Groupe de travail").

 

CONTACT : Marie-France Baud
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   - Tel : +32 2 213 62 70


pdf-dist
Problématique 2013 
du groupe Banque
pdf-dist
  Synthèse des travaux 2012
du groupe Banque

_pave-newsletter-bouton
_pave-rejoignez-nous-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.