Economie sociale et solidaire, cohésion et territoires

2« Sans la confiance des hommes les uns envers les autres, la société se disloquerait », Georg Simmel.

Dans sa recherche d’une Meilleure appropriation du marché européen pour construire une économie sociale de marché solidaire, thème de ses Entretiens Economiques Européens de 2012, Confrontations Europe a choisis de s’intéresser aux apports spécifiques de l’économie sociale, avec un groupe de travail ad hoc mis en place en 2011.

D’utiles approches théoriques de l’économie sociale et l’entreprenariat social ont été apportées tout au long de 2011 par Matthieu de Nanteuil, Marthe Nyssens et Jean-Louis Laville, relayant la réflexion sur « Biens publics et appropriation citoyenne » de Philippe Herzog et Laurent Ghekière.

Notre démarche se revendique de K. Polanyi : « re-encastrer » l’économie dans la société et rejoint la théorie des biens communs d’Elinor Ostrom. Alors que l’extension du marché détruit les solidarités de proximité, sans avoir les moyens de les compenser par des systèmes de « protection sociale » durables, notre groupe s’intéresse à :
- l’utilité des biens publics et des solidarités gratuites à l’économie de marché et à la régulation des prix ou la détermination d’autres modes de validation des échanges que les prix,
- la contribution de la diversité des formes d’entreprises, privées, publiques ou collectives (coopératives, mutuelles, associatives) à la stabilité de notre société,  
- l’implication des citoyens dans la sphère économique.

4L’économie sociale peut contribuer à faire du marché intérieur européen une zone d’échanges, marchands ET non marchands, avec sa logique propre, non seulement de réparation (qu’on lui reconnaît volontiers), mais aussi de production, autrement, en organisant le collectif. Circuits courts de producteurs à consommateurs, logiciels et semences libres, habitat collectif, monnaies locales, énergie décentralisée… ces nouveaux « marchés d’économie sociale » articulent innovations technologiques majeures (internet, énergie) et besoins pour préparer notre vivre ensemble de demain. Elles intéressent les collectivités locales.

Ce groupe de travail est animé par Nicole ALIX, administratrice déléguée, en concertation avec Matthieu de NANTEUIL, sociologue, professeur à l’UCL, avec un comité de pilotage et de coordination. Armand RAUCH, ancien chef d'unité à la Commission européenne et Michèle VIGNAUX, ancienne professeur d'histoire contribuent bénévolement, de Bruxelles et Paris.

pdf-dist
Bilan, problématique et perspectives 2013-2014

L'option n°33 sur
"Pour une économie de la confiance en Europe : la contribution de l’économie sociale et solidaire"
a été publiée en janvier 2014. Voir sa présentation.

Voir aussi : nos compte-rendus des réunions du sous-groupe Impact Social, nos publications ainsi que les publications extérieures sur le sujet.

CONTACT : Nicole Alix
Tél : +33 1 43 17 32 88 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

adhesion-newsletter-bouton
rejoignez-nous-adherez-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.