Politique industrielle européenne : Philippe Herzog s’adresse aux acteurs et aux décideurs

PHPhilippe Herzog s’adresse aux acteurs économiques et sociaux et aux dirigeants politiques :

Pour la mise en place d’une stratégie européenne de compétitivité industrielle intégrée et solidaire.

Voir le document en pdf.

Avec ce véritable plaidoyer, Philippe Herzog formule six recommandations aux acteurs économiques et sociaux et aux dirigeants politiques et place l’objectif d’une stratégie européenne de compétitivité industrielle intégrée et solidaire au coeur de l’agenda politique national et européen.


Cet appel poursuit et complète la réflexion de Confrontations Europe et son action pour une Europe compétitive et solidaire. Il s’inscrit dans une actualité brûlante. Le dilemme austérité ou croissance est mal posé. Malgré les intentions, les politiques de rigueur indispensables engendrent l’austérité tandis que la croissance ne se construit pas. Les importantes décisions de l’été pour renforcer la stabilité font gagner du temps, mais le sujet de fond est de commencer la réforme de nos régimes sociaux et économiques pour recréer un potentiel de croissance durable. Il est très faible en Europe aujourd’hui.
Philippe Herzog réaffirme une fois de plus que le renouveau industriel est au coeur du problème à résoudre, car il est le moteur de la recherche, de la productivité et de l’exportation. Or ce renouveau, nous dit-il, ne peut pas être confié aux seuls experts des ministères de l’Économie et des Finances, il implique des choix de société conscients.
Il faut recréer de grandes motivations chez les jeunes afin de les orienter vers les sciences, les technologies, les productions et les marchés, et obtenir l’acceptation des travailleurs pour des restructurations et des transitions professionnelles porteuses d’une nouvelle espérance. C’est pourquoi ces réformes de très grande ampleur de la formation et des marchés du travail doivent avoir une priorité absolue.
D’autre part, il revient aux acteurs économiques, sociaux et politiques de gagner la bataille de l’innovation dans toutes les activités. Ce n’est possible que si nos différents pays, à commencer par la France, prennent appui sur un espace industriel européen intégré et solidaire. Les opportunités créées par le grand marché ne peuvent être saisies si toutes les fragmentations demeurent en raison des rivalités et des stratégies non coopératives. Et l’appropriation des nouvelles technologies dans tous les secteurs industriels et les régions n’est possible qu’avec l’appui de nouvelles politiques
communes. De même, la valorisation et le financement des investissements à moyen et long terme exigent de l’Europe qu’elle reconquiert la maîtrise de la valeur de ses potentiels et de ses projets, alors que l’Union en a confié le pouvoir pour l’essentiel aux acteurs des marchés financiers.
Nous disons avec Philippe Herzog qu’il y a devoir pour les dirigeants politiques nationaux et européens de définir le mandat et le mode de gouvernance nécessaires pour une telle stratégie industrielle commune. Nous invitons les acteurs économiques et sociaux à démultiplier les initiatives, les accords de coopération, et la concertation des projets.

Claude Fischer, présidente de Confrontations Europe

 

Six recommandations sont développées dans ce document :
1. Redéfinir les politiques de formation et d’emploi et construire un système européen de relations socio-industrielles
2. Réformer les politiques de marchés et les politiques d’innovation et promouvoir un système productif européen en coopération
3. Deux objectifs stratégiques clés : numérisation et décarbonisation de l’économie
4.Valoriser et promouvoir les investissements de long terme
5. Redéfinition de la politique commerciale et élaboration d’une stratégie d’investissements internationaux
6. Un mandat et une gouvernance pour l’intégration industrielle

pdf-dist
Lettre ouverte de Philippe Herzog

adhesion-newsletter-bouton
rejoignez-nous-adherez-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.