L’Option

Retrouvez ci-dessous tous les numéros de l’Option et cliquez ici pour le bulletin de commande :

n°35 : Dialogue public-privé pour un renouveau du partenariat économique entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest et du Centre
n°34 : Les Entretiens européens en Pologne : Une initiative de la société civile pour l’appropriation nucléaire
n°33 : Pour une économie de la confiance en Europe : la contribution de l’économie sociale et solidaire
n°32 : EEE 2012 : Relance du dialogue social et économique pour l’emploi et la formation, l’impératif industriel et la compétitivité
n°31 : Tour dans les Balkans occidentaux : Resserrer les liens avec nos amis pour réussir ensemble leur entrée dans l'Union européenne
n°30 : EEE 2011 : Dialogue social et relations industrielles pour résoudre l’équation compétitivité/solidarité. Vers une économie sociale de marché ?
n°29 : L’Europe a-t-elle un avenir ? Leçon inaugurale à l’École des Ponts ParisTech (In English)
Hors série : Les EEE de Varsovie sur la compétitivité, par François Michaux
n°28 : ENERGIE NUCLEAIRE : Le besoin d’une nouvelle impulsion politique de l’UE (In English)
n°27 : FORMATION EMPLOI : choc démographique et sortie de crise (In English)
n°26 in English - Nuclear revival, nuclear safety : challenges for the EU
n°25 : Solvabilité II
n°24 : Renaissance du nucléaire
n°23 : Responsabilités des entreprises en Europe
n°22 : La Bosnie-Herzégovine et nous (In English)
n°21 : Pour un dialogue industriel européen (In English)
n°20 : Quand l’Europe s’ouvre aux services publics
n°19 : Vers des identités européennes d’entreprises
n°18 : UE : Objectif SIG
n°17 : Pour un nouveau modèle social, économique et culturel
n°16 : Pour une communauté de l’énergie
n°15 : Quelle politique de financement en Europe
n°14 : Pour une identité européenne d’entreprise
n°13 : Elargissement : la fin de la sécession européenne
n°12 : Former société en Europe
n°11 : Pour un contrôle social du cycle du millénaire à l’OMC
n°10 : La réforme de la formation professionnelle. Pour une nouvelle relation formation/travail
n°9 : Les voies nouvelles de la participation
n°8 : Pour un pacte de stabilité et de développement du secteur bancaire
n°7 : Un gouvernement démocratique pour l’euro
n°6 : Acteurs pour l’emploi
n°5 : Quelles stratégies des entreprises publiques face à la mondialisation ?
n°4 : Service public, renouveau en France, création en Europe
n°2/3 : Une union politique européenne pour un progrès de nos sociétés
n°1: Une citoyenneté européenne

De 2006 à 2008, L’Option a été remplacée par la collection "l’Europe après l’Europe", précédée par la collection "Conflictualités ouvertes"
Word - Bulletin  de commande
Bulletin de commande - word
pdf-dist
Bulletin de commande - pdf

Option n°35 : Dialogue public-privé pour un renouveau du partenariat économique entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Option-35Option électronique parue en juin 2014.

Renouveau du partenariat économique UE-Afrique.
La société civile « eurafricaine » prend l’initiative.

A la veille du 4ème Sommet UE-Afrique à Bruxelles, des personnalités de haut niveau, représentants d’entreprises, d’institutions et d’organisations nationales et européennes et experts de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe, avancent plusieurs recommandations et propositions exprimées lors du Sommet de la société civile « Dialogue public-privé pour un renouveau du partenariat économique entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest et du Centre », organisé par Confrontations Europe avec plusieurs partenaires le 6 mars à Bruxelles.

Lire la suite...

Option n°33 : Pour une économie de la confiance en Europe : la contribution de l’économie sociale et solidaire

Option-33-ESSOption n°33 parue en janvier 2014, sous la direction de Nicole ALIX et Mathieu de NANTEUIL.

La puissance des mutations conduit l’Europe à sortir du « prêt-à-penser » et réhabiliter les innombrables formes économiques hybrides qu’elle a jusqu’ici traitées comme dérogatoires par rapport au marché ou à l’Etat. Parmi elles, l’économie sociale et solidaire (ESS), qui compte plus de 14 millions de travailleurs dans l’Union européenne et couvre l’ensemble des Etats membres.
Le caractère atypique de l’ESS n’est pas une faiblesse mais un vecteur d’innovation et de redynamisation de l’espace public. C’est une condition essentielle pour rétablir la confiance dans les activités de production et de consommation. C’est aussi le reflet d’un mouvement de société, dont le pouls bat au rythme des transformations numériques, énergétiques ou démographiques. C’est enfin le gage d’une politique de la pluralité économique, portée par les citoyens au service de leur horizon collectif.
Il ne saurait y avoir d’approfondissement de la démocratie politique sans démocratisation de la sphère économique : tel est le pari, pratique et théorique, de ce numéro de l’Option de Confrontations Europe.

Lire la suite...

Option n°34: Les Entretiens européens en Pologne : Une initiative de la société civile pour l’appropriation nucléaire

Option-34L'option n°34, parue en avril 2014, actes des Entretiens européens sur l'appropriation du nucléaire en Pologne.

A l'heure où chacun s'interroge sur sa transition énergétique vers un mix décarboné et plus diversifié, Confrontations Europe est allée à la rencontre des Polonais qui s'interrogent sur l'avenir de leur mix énergétique. Convaincue que le nucléaire est un atout pour une politique énergétique européenne climatique, compétitive et  solidaire, l’association a invité les pays et les peuples à se rapprocher, nouer des coopérations, exiger un mix diversifié et optimisé à partir de leurs atouts, et se mobiliser pour un modèle de marché et de financement incitatif.

Lire la suite...

Option n°31 - Tour dans les Balkans occidentaux

L'Option n°31, publiée le 29 avril 2013, sur le Tour dans les Balkans occidentaux de Confrontations Europe.

Option-31-Balkans-image

Confrontations Europe a vécu, avec une cinquantaine de participants, un Tour passionnant dans les Balkans occidentaux du 18 juin au 23 juin 2012, rencontrant plus de 150 acteurs locaux. Une petite semaine pour découvrir Belgrade, Zagreb et Sarajevo, débattre avec leurs habitants lors de conférences très réussies, avec une liberté de parole assez rare. Pour celles et ceux qui ne connaissaient pas ces pays, la curiosité a vite fait place à l’étonnement puis à l’attachement : les villes très européennes, toutes slaves et pourtant très différentes, sont émouvantes. Malgré leur renaissance, le poids du passé est omniprésent : quatre siècles de dominations ottomane, austro hongroise, ou d’influence russe, avant un destin yougoslave, d’abord royaliste, puis titiste, et la fin de l’espoir du socialisme « à visage humain » avec l’explosion de la Yougoslavie et la guerre dont les plaies sont encore ouvertes. D’autant plus que la clarification des responsabilités n’a pas eu lieu. Après son impuissance et sa démission, la communauté internationale a entériné les accords de Dayton qui, s’ils ont permis d’arrêter la guerre, n’ont pas construit la paix, mais de nouvelles lignes de partage. « On a mis des pansements » ; mais « on ne les a pas changés » a pu déclarer notre ambassadeur Roland Gilles à Sarajevo, et « ils se sont infectés » a ajouté Jean-François Le Roch. Aujourd’hui, dans le contexte de la crise profonde que l’Europe traverse, des haines ressurgissent, comme a pu en témoigner Jovan Divjak.

Lire la suite...

Option n°32 : Relance du dialogue social et économique pour l’emploi et la formation, l’impératif industriel et la compétitivité

image_option32L'option n°32, publiée en janvier 2013, sur les Entretiens Economiques Européens de 2012.

Les travaux préparatoires aux EEE de Bologne ont mis en évidence les trois défis structurels sur lesquels reposent la cohérence et l’efficacité d’une stratégie industrielle :
- Un système de relations sociales et industrielles qui valorise le capital humain et sociétal : l’Europe doit promouvoir massivement les compétences, et sécuriser les transitions professionnelles ;
- Un système d’innovation dynamique : à cet effet l’Europe doit vaincre sa fragmentation et réussir à faire passer l’innovation de la sphère des idées à celle de la production et des marchés ;
- La valorisation économique et financière des projets : l’Europe doit réhabiliter le financement de l’économie réelle et de l’investissement de long terme, mutualiser des ressources pour les projets d’intérêt européen.

Lire la suite...

Option n°30 : Dialogue social et relations industrielles pour résoudre l’équation compétitivité/solidarité

image_option30L'option n°30, publiée en mars 2012, sur les Entretiens Economiques Européens des 23-24 novembre 2011.

Les Entretiens Économiques Européens 2011, organisés par Confrontations Europe en partenariat avec la Fondation Astrid et Bertelsmann Stiftung, se sont tenus les 23 et 24 novembre 2011 à Paris.

Ils ont rassemblé 400 participants et 66 intervenants venus de France, d’Italie et d’Allemagne, mais aussi d’Angleterre, de Belgique, de Pologne, du Portugal, de Roumanie, de Turquie et de Chine.

Nous avons ainsi pu entendre d’importantes personnalités telles Giuseppe Recchi, Fabrizio Saccomanni, Ulrich Schröder, Augustin de Romanet ou encore Michel Aglietta, Giuliano Amato, Franco Bassanini, Elisa Ferreira, Marcel Grignard, Olivier Guersent Anne-Marie Idrac, Alain Lamassoure, Dominique Maillard, Francis Mer et Philippe Tillous-Borde.

Représentants d’entreprises, partenaires sociaux, experts du monde académique, représentants des institutions européennes et acteurs engagés de la société civile se sont réunis pour débattre des solutions à promouvoir pour répondre aux énormes défis actuels de l’Europe.

Vous trouverez dans cette « Option » le compte-rendu de ces passionnants débats.

Lire la suite...

Option n° 29 : L’Europe a-t-elle un avenir ?

imageOption29Fr
L'option n°29 publiée en septembre 2011, bilingue français-anglais, par Philippe Herzog.

Le mythe rapporte que la nymphe Europe, perdue dans les turbulences d’une histoire d’amour inachevée n’eut guère le loisir de sillonner le continent auquel elle donna son nom. Le temps a passé ; Olympe, Parnasse et autres lieux résidentiels sont désormais vides ; peutêtre parce que leurs occupants n’ont jamais eu de réalité ; certainement parce que l’on a cessé de croire en eux. L’Europe, par contraste, construit elle-même son histoire, elle est en devenir et de ce fait promise à un avenir, sur lequel Philippe Herzog s’est interrogé, à l’occasion d’une « Leçon inaugurale » de l’École Nationale des Ponts ParisTech. Le cycle des cinq leçons inaugurales constitue la première rencontre de l’école avec les élèves de première année. Voici que s’esquisse pour eux une transition de format de scolarité, entre une culture axée sur le développement des savoirs et une culture tendue vers la réalisation et la satisfaction de demandes de clients ou d’usagers. Voici que se présentent à eux de prestigieuses personnalités qui non seulement véhiculent mais encore produisent le savoir. Et, si l’univers des savoirs s’enrichit et se déploie, voici qu’un univers de certitudes est mis en question par le questionnement, par l’incertain, par l’incomplet, par le complexe et par la conjecture. Le juste ou faux selon un critère unique s’estompe au bénéfice d’un compromis mieux ou moins bien au regard d’un ensemble pondéré de considérations.

Lire la suite...

Option Hors Série : EEE de Varsovie sur la compétitivité

Option Hors Serie
L'Option Hors série, publiée en décembre 2010 en français.

François Michaux explore les différences de modèles de compétitivité de plusieurs pays européens, mais aussi, les interdépendances entre ces modèles. Les pays examinés sont l'Allemagne, la France, la Hongrie, la Pologne et la Roumanie.
Les travaux de François Michaux permettent de mieux cerner en quoi les modèles de compétitivité devront évoluer et être modifiés pour affronter les défis de la sortie de crise. Une question cruciale est alors de réussir à les rendre plus complémentaires, plus cohérents à l'échelle de l'Union européenne, alors que leurs divergences entravent l'intégration et la cohésion de celle-ci.
François Michaux s'est focalisé sur 5 indicateurs : le PIB, les exportations, l'emploi, les salaires, la formation, la recherche.
Alors que l'Allemagne a développé sa compétitivité industrielle, la France n'a pas su garder sa base industrielle. Par ailleurs, l'Allemagne a réussi son intégration avec ses voisins de l'Est qui ont vécu un rattrapage et un progrès de compétitivité. Ils viennent ainsi concurrencer la France et l'Allemagne... les obligeant à repenser avec eux leur modèle de croissance et travailler ensemble à une politique d'innovation européenne bénéficiant à tous.
Au lieu de subir les divergences qui aujourd'hui créent de lourdes tensions au sein des pays de l'Union européenne, la crise est l'occasion d'explorer les synergies, les complémentarités, la cohésion.
Tout plaide pour l'engagement des pays à construire un camp de base européen, où les politiques budgétaires et monétaires devront stimuler les politiques sociales et industrielles fondées sur la coopération des acteurs privés et publics pour résoudre les défis de la formation, de l'innovation, de l'investissement de long terme...
Rénover et consolider notre grand marché intérieur, en faire le socle d'une nouvelle croissance : le défi est entre les mains des Etats et des sociétés. Il doit être au coeur du dialogue social et des partenariats. C'est tout le sens des Entretiens Economiques Européens de Varsovie.

Lire la suite...

Option n°28 - Énergie nucléaire : Le besoin d’une nouvelle impulsion politique de l'UE (FR+GB)

L'Option 28
L’Option n°28, publiée en Novembre 2009, en français et en anglais.

L’idée était de clarifier dans un dialogue informel, « en off », les positions sur le besoin – ou non – d’une nouvelle impulsion politique pour promouvoir l’énergie nucléaire au sein de l’Union européenne, et faire de l’Union le leader mondial d’une politique industrielle nucléaire, sûre et durable. En effet, à l’heure où le nucléaire connait une renaissance dans de nombreux pays, l’Union européenne ne doit-elle pas devenir un acteur de la sécurité du monde ? Celle-ci ne peut pas être laissée aux opérateurs, ni même aux seuls Etats : réguler notre marché intérieur, aider à une bonne régulation mondiale, notre responsabilité est européenne.

Lire la suite...

Option n°27 - FORMATION EMPLOI : choc démographique et sortie de crise

L’Option n°27, publiée en Novembre 2009, en français et en anglais - 152 pages.

Le lecteur de cette brochure peut penser qu’il y a quelque chose de surréaliste, en ces temps de crise majeure, à parler de démographie, de formation professionnelle ou d’immigration, à évoquer des pénuries de compétences au moment où le chômage redémarre très fortement, touchant, pour la première fois depuis longtemps, des personnes bien formées et très qualifiées. Pourtant, et même si la sortie de crise sera lente, il n’est pas interdit de réfléchir, au moment où la crise conduit chaque gouvernement à repenser ses choix politiques, au moment où l’Europe prépare une nouvelle feuille de route à ce qu’il faut faire dès à présent pour que le redémarrage économique soit le plus solide possible, pour permettre à tous d’en bénéficier. Avec ses Entretiens Économiques Européens axés en 2009 sur « La transformation du capitalisme en Europe », Confrontations Europe a mis l’accent sur trois défis majeurs : la finance de long terme, le climat et le social. Nous sommes en effet convaincus que l’investissement social, axé sur la formation et l’emploi, est une des conditions d’une croissance retrouvée et plus soutenable. Comment relever notre taux d’emploi et accroître notre productivité, et en même temps réussir un développement durable et l’inclusion sociale ? Le défi est difficile dans un contexte de vieillissement de nos populations...

Lire la suite...

Option n°25 : SOLVABILITE II

L'Option 25
Ce numéro de L’Option de Confrontations Europe fait le point sur le projet de directive "Solvabilité II", destiné à définir les conditions d’exercice et de supervision de l’assurance et de la réassurance en Europe.

Cette directive vise à adapter le cadre d’une industrie performante au service des assurés et de l’économie européenne ; elle arrive au moment où la planète financière traverse la crise que nous connaissons. Solvabilité II saura-t-elle proposer une supervision européenne répondant aux défis du temps ? Confrontations Europe donne la parole aux institutions communautaires et aux acteurs. Les contributions de Jean Azéma, Marie-France Baud, Pervenche Berès, Jean-Luc de Boissieu, Henri de Castries, Marcin Fedor, Claude Fischer, Philippe Herzog, Karel Van Hulle, Jean-Robert Léonhard, Antoine Lissowski et Philippe Trainar, font de cette Option un numéro exceptionnel. Leurs analyses sont le plus souvent convergentes mais leurs conclusions parfois contradictoires. En ce moment même les négociations se poursuivent à la recherche d’un compromis qui puisse faire progresser l’Europe dans la construction du marché financier unique.

Lire la suite...

Option n°24 : La renaissance du nucléaire : un enjeu pour l’Europe

L'Option 28
L'Option n°24, publiée en septembre 2008.

"La renaissance du nucléaire est une réalité dans le monde entier. Mais contrairement aux grandes puissances qui assument leur choix et coopèrent pour être plus fortes dans la mondialisation, l’Europe ne reconnait pas le nucléaire dans le mix énergétique européen. La Commission prend des initiatives, mais les Etats sont divisés et son acceptabilité sociale est fragile".
Confrontations Europe participe au dialogue et à la reflexion pour une politique énergétique européenne et la renaissance du nucléaire en Europe. Après Berlin en 2006, Paris a rassemblé 275 acteurs venus de toute l’Europe et de Russie pour débattre de 3 questions : les conditions industrielles de la relance ; le modèle de marché énergétique européen ; les conditions d’une politique exterieure commune. On trouvera dans ce numéro les synthèses des travaux et les propositions très concrètes qui ont émergé des débats.
- 160 pages.

Lire la suite...

Option n°23 : Responsabilités des entreprises en Europe

/option23
L'Option n°23 publiée en juillet 2008

Un dialogue social sur les mutations industrielles a démarré dans la Communauté européenne il y a près de dix ans, et plus récemment un dialogue civil sur les enjeux environnementaux. Ils ont contribué à faire évoluer les conceptions et les pratiques pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSEE). Par ailleurs, un travail a été entrepris pour concevoir de nouvelles politiques industrielles, et les politiques de marché commencent à intégrer les préoccupations concernant la financiarisation et le contrôle des entreprises dans un contexte de mutations du monde avec l’émergence de grandes régions.
De multiples difficultés limitent encore ces avancées, comme en ont témoigné les participants au colloque européen que Confrontations Europe a organisé au CESE à Bruxelles les 22 et 23 novembre 2007, pour informer, évaluer et ouvrir de nouvelles voies pour la promotion des relations industrielles dans l’Union.
Coûts et avantages de la RSEE, dialogue sur les nouvelles politiques industrielles et définition de critères d’intérêt stratégique européen, problème du contrôle des entreprises européennes... ces trois sujets ont été discutés lors des trois tables rondes, avec la volonté de contribuer à un véritable renouvellement de la stratégie de développement de l’UE. On retrouvera tous les débats dans ce numéro spécial de L’Option de Confrontations Europe.

Lire la suite...

Option n°22 : La Bosnie-Herzégovine et nous

/ption22
L'Option n°22, publiée en 2006

En 1995, les accords de Dayton-Paris mettaient fin à la guerre sanglante qui a déchiré la Bosnie-Herzégovine et son peuple. Dix ans après, la Bosnie-Herzégovine est reconstruite et tourne une nouvelle page de son histoire en ouvrant avec Bruxelles des négociations pour la signature d'un Accord de Stabilisation et d'Association, première étape vers l'adhésion à l'UE. Mais, alors qu'elle a bénéficié d'une présence et d'une aide internationale importantes, elle ne parvient pas à dépasser ses divisions internes et son économie ne décolle pas. La crédibilité du projet européen et la responsabilité de l'Union européenne vis-à-vis du devenir de la BiH sont engagées.
EN organisant une conférence "Dialogues et partenariats pour relever le défi du développement de la Bosnie-Herzégovine" les 6 et 7 octobre 2005 à Sarajevo, Confrontations Europe a amorcé un dialogue entre Français, Bosniens et institutions communautaires. Ces pages font la synthèse des travaux et des propositions pour l'avenir.
La mobilisation des acteurs est nécessaire pour aider les Bosniens à reconstruire leur identité et nouer des coopérations sur des projets de développement.

Lire la suite...

Option n°21 : Pour un dialogue industriel européen

/option21
L' Option n°21, publiée en 2005

Plus de 400 acteurs économiques et sociaux venus de toute l'Europe ont ouvert un dialogue industriel européen, à l'occasion du colloque organisé par Confrontations Europe et le Groupe Alpha, avec le parrainage de la Commission européenne, du ministère français des affaires étrangères et de la Fondation Robert Schuman les 17-18 février 2005 au Parlement européen, à Bruxelles. Les débats retranscrits ici témoignent d'une demande forte d'une politique européenne dans la division internationale du travail. Il s'en dégage un consensus sur les risques de désindustrialisation et une ambition d'innovation industrielle. Si des divergences existent sur le partage des responsabilités à prendre, la complémentarité entre les stratégies d'entreprises et les politiques publiques est ressentie comme une nécessité. Tout comme s'exprime avec force, avec les interventions des acteurs est-européens, le besoin de coopérations, de formations, d'investissements pour développer les opportunités des nouveaux Etats membres au profit de l'Europe toute entière.
Ces actes reflètent l'émergence du dialogue et de la participation, deux conditions pour anticiper les changements et relever le défi industriel européen.

Lire la suite...

Option n°20 : Quand l’Europe s’ouvre aux services publics

/option20
L'Option n°20, publiée en septembre 2004

La vie d'un député européen n'est pas un long fleuve tranquille. Pour s'en convaincre, il suffit de rentrer dans la mêlée européenne des services publics avec Philippe Herzog, auteur du rapport sur le Livre vert de la Commission européenne sur les SIG (Services d'intérêt général) pour le Parlement européen. Dix-huit mois de travail acharné, 160 réunions et initiatives dans plusieurs pays européens, des pressions, des jeux politiques comlexes, un vote mouvementé pour un résultat iespéré.. le récit vivant que le rapporteur propose dans ces pages éclairera le citoyen sur les réalités méconnues de la vie parlementaire européenne. Le lecteur constatera que la France perd de son influence sur le terrain européen quand elle veut projeter son modèle national de "champion des services publics". Par contre, il verra se dégager un coin de ciel bleu pour la promotion des SIG sur le grand marché. La vision doit à la fois saisir et respecter la diversité des choix locaux et nationaux et imaginer des SIG européens. Cela exige l'effort de partager des valeurs et des intérêts. C'est ainsi que Philippe Herzog a pu ouvrir des brèches significatives en direction d'un droit européen positif des services publics : il explique comment il a pris en compte les approches des autres pays, travaillé par-delà les fractions partisanes et en lien étroit avec des acteurs de la société civile. Ceux qui veulent amplifier l'action en faveur des SIG sont invités à rejoindre la partie, loin d'être finie. Après le Livre blanc de la Commission publié en mai 2004, l'auteur identifie des priorités d'action, "dix commandements"pour avancer vers une perspective commune pour les services d'intérêt général.

Lire la suite...

Option n°19 : Vers des identités européennes d’entreprises

JPG - 3 ko
L'Option n°19, publiée en janvier 2004

Alors que se pose un problème fondamental de transformation des modèles d'entreprise dans les mutations de la société et de l'économie, Confrontations Europe présente dans ces pages une étude approfondie des réalités.
Dans un article d'ouverture du numéro, Bernard Marx montre la formidable interprétation économico-financière entre l'Europe et les Etats-Unis. Philippe Herzog, dans sa préface, revient sur la nécessité d'évaluer les options et les choix stratégiques en proposant de travailler à un modèle européen d'entreprise.
Confrontations Europe s'interroge sur les choix de la Commission qui visent à adopter le "modèle américain" (en matière de normes comptables, de gouvernance d'entreprise, d'OPA,...). La revue aborde plus particulièrement deux éléments constitutifs d'identités européennes d'entreprises à construire : la gouvernance de l'entreprise et sa responsabilité sociale et environnementale.

Lire la suite...

Option n°18 : UE : Objectif SIG

/nom de image de l’en tête
L'Option n°18, publiée en juin 2003

Le débat sur les services d'intérêt général (SIG) en Europe est relancé avec la publication d'un Livre vert de la Commission européenne et le rapport de Philippe Herzog pour le Parlement européen. Cette initiative est bienvenue. Partout en Europe, les sociétés expriment des préoccupations. Il faut pouvoir y répondre en ouvrant une perspective positive pour le développement des SIG en Europe.
EN publiant ce numéro de l'Option sur les SIG, Confrontations Europe propose d'engager une nouvelle stratégie : la Communauté et les Etats membres doivent assumer une co-responsabilité et bâtir une solidarité. Philippe Herzog ouvre la réflexion autour de plusieurs enjeux : définir les SIG en s'accordant sur des notions communes; promouvoir une subsidiarité active, améliorer le cadre juridique et adopter une méthode démocratique ; établir des principes communs pour les obligations de service public, mais aussi pour la régulation, le financement et la mixité des structures de réseaux européens de SIEG (services d'intérêt économique général) ; agir pour les biens publics hors de l'Union européenne. Des enjeux éclairés, explicités et mis en débat par les nombreuses contributions de ce numéro.

Lire la suite...

Option n°17 : Pour un nouveau modèle social, économique et culturel

PDF - 55.9 ko
L'Option n°17, publiée en décembre 2002

Confrontations publie ce numéro spécial de l'Option pour contribuer aux travaux de la Convention et au débat sur l'avenir de l'Union européenne. A l'heure de la réunification de l'Europe, formidable opportunité de refondation, il est urgent de bâtir un projet identifiable pour les citoyens. Mais les travaux en cours montrent l’extrême difficulté de promouvoir des politiques communes. C'est pourquoi la société civile, dans toute sa diversité, doit s'exprimer, faire preuve d'imagination, de volonté, de désir pour tracer les voies de la métamorphose européenne. Confrontations centre sa réflexion et son action sur le renouvellement du modèle social, économique et culturel européen. Aussi, trouvera-t-on en particulier dans ces pages des propositions fortes pour former société entre Européens, changer l'Union économique et la consolider, ce qui exige une réforme des institutions fondée sur une démocratie participative.

Lire la suite...

Option n°16 : Pour une communauté de l’énergie

/option17
L'Option n°16, publiée en juin 2002

La Commission européenne a relancé le débat sur la mise en place d'une politique commune de l'énergie. Les marchés de l'électricité et du gaz sont à un tournant dans leur libéralisation avec la nouvelle directive européenne en cours de discussion. Confrontations et son président, Philippe Herzog, député européen, sont très engagés dans les débats autour de ces dossiers d'actualité. Ils posent en effet, de manière emblématique, la question de la nécessité d'une réforme de l'Union économique. Dans l'énergie, comme dans d'autres domaines, la décision de construire un marché intégré exige en effet de proposer des régulations et des solidarités.
Ce numéro réunit les contributions d'acteurs majeurs. Son ambition est de montrer, qu'au-delà du seul objectif de libéralisation, il est possible de faire de l'énergie une question d'intérêt communautaire en ouvrant, sans faux-fuyants, le débat sur les politiques nationales.

Lire la suite...

Option n°15 : A l’heure de l’euro et du marché financier : quelle politique de financement en Europe ?

L'Option 15
L'Option n°15, publiée en décembre 2001.

Au 1er janvier 2002, l'euro devient la monnaie de 295 millions e citoyens de 125 pays de l'Union européenne. Parallèlement la fabrication du marché financier s'accélère. Favorisera-t-elle le dynamisme de la croissance européenne, le développement durable, l'emploi ? Avec ce numéro nous voulons mieux informer sur ce marché intégré des services financiers et des valeurs mobilières. Les dimensions techniques des problèmes ne doivent pas empêcher un débat public sur les finalités, qui reste pour l'instant escamoté. Nous souhaitons en particulier que ce débat puisse se développer non seulement sur la concurrence régulée mais aussi sur les objectifs et les outils de politiques publiques européennes de financement, tels que la fiscalité, indispensables mais nullement établis.

Lire la suite...

Option n°14 : Pour une identité européenne d’entreprise

L'Option 14
L'Option n°14, publiée en octobre 2001

 Avec ce numéro, nous souhaitons soulever le défi considérable de la participation des salaries et d’autres acteurs à la définition de nouveaux projets d’entreprises, axes sur la performance globale. La nécessaire compétition serait associé à une image d’entreprise européenne : un apport de création, une solidarité vis-à-vis du territoire, un gouvernement d’entreprise original, des logiques de co-développement avec d’autres parties du monde, conditions essentielles à une plus grande sécurité.

Lire la suite...

Option n°13 : Elargissement - La fin de la sécession européenne

L'Option 14
L'Option n°13, publiée en octobre 2000

Ce numéro de l'Option de Confrontations est un remarquable outil d'information sur un sujet complexe, l'élargissement de l'Union européenne aux pays d'Europe centrale et orientale. Il porte un regard crititque sur la "stratégie" d'adhésion actuelle, trop unilatérale. Il invite à défendre une vision ambitieuse de l'élargissement. Il est grand temps d'affirmer la force d'un projet politique continental en Europe.
Lire la suite...

Option n°12 : Former société en Europe

L'Option 12
L'Option n°12, publiée en mai 2000.

" Le défi de la participation anime cet essai. Loin de se désintéresser de la question des institutions, il travaille aux fondations d'un pouvoir politique : l'envie et la capacité qu'auraient les citoyens de former société en Europe. Ce texte avance six projets mobilisateurs qui sont autant de propositions d'action à l'adresse des Européens. Il est nourri par les travaux de l'association Confrontations qui est devenu un lieu de pensée et d'action pour une "démocratie participative européenne".

Lire la suite...

Option n°11 : "Pour un contrôle social du cycle du millénaire à l’OMC"

PDF - 80 ko
L'Option n°11, publiée en octobre 1999

Cette brochure est un outil de citoyenneté, un document pédagogique. Elle intéressera tous ceux concernés par les défis qui se jouent à l'OMC. Ils trouveront matière à l'information et à la réflexion. C'est aussi une prise de position politique. Selon nous, il ne faut pas refuser la négociation à l'OMC, mais mobiliser pour un contrôle social et démocratique à même d'imposer cette finalité : subordonner les règles commerciales au respect de normes sociétales ; faire un pas vers une solidarité dans la mondialisation.

Lire la suite...

Option n°10 : La réforme de la formation professionnelle. Pour une nouvelle relation formation/travail

/Option10
L'Option n°10, publiée en 1999

Peut-on encore penser l’insertion professionnelle des jeunes sans repenser l’insertion de tous dans la formation et l’emploi ? L’Université d’automne de Confrontations (21 novembre 1998) a permis de cerner un certain nombre de problèmes et de mieux comprendre le comportement des acteurs : si le besoin d’une réforme est ressenti par tous, l’ampleur de la mutation à engager n’est pas encore partagée.

Le projet de réforme de la formation progfessionnelle - qui a donné lieu à la publication d'une contribution du secrétariat d"Etat - s'inscrit dans une conception neuve de l'éducation tout au long de la vie, comme réponse aux mutations du travail et des hommes, de l'information et des gestions des entreprises, de la construction de l'Europe et de la mondialisation. Mais les propositions faites par le secrétariat d'Etat seront-elles à la hauteur de cette ambition ? Les acteurs syndicalistes font part de leurs interrogations.
Confrontations prend option pour repenser la formation dans une nouvelle relation au travail. Cela condurait à une véritable révolution sociale : le contrat de travail serait appelé à être profondément rénové, favorisant la responsabilité et la mobilité des jeunes et des salariés dans une sécurité emploi / formation / activité, contribuant ainsi au plein emploi des capacités humaines.
Mais la tentation est grande de sortir la formation du temps de travail. La deuxième loi sur les 35 heures évacue le sujet et le MEDEF est à l'offensive sur ce terrain. Les syndicats ne doivent-ils pas prendre des positions plus offensives et faire de la formation un enjeu crucial du dialogue social en France et en Europe ?
Avec ce numéro de l'Option, Confrontations entend poursuivre et développer la réflexion sur les enjeux de la réforme de la formation professionnelle et contribuer ainsi au débat public nécessaire.

Lire la suite...

Option n°9 : Les voies nouvelles de la participation en France et en Europe

Option9
L'Option n°9, publiée en 1999

Nous avons des raisons fondamentales de nous attacher à la question de la participation. Tout d'abord, il s'agit de permettre aux individus de participer à la vie sociale et publique en prenant des responsabilités et des initiatives. Ensuite, il en va de la légitimité et de l'efficacité du politique. Sans concertation avec la société civile organisée, il se prive cruellement de toute capacité de prospective et d'anticipation, et l'efficacité des choix pour résoudre les problèmes est remise en cause.

Lire la suite...

Option n°8 : Pour un pacte de stabilité et de développement du secteur bancaire

L'Option 14
L'Option n°8, publiée en juin 1998

Au cours de nombreuses initiatives de Confrontations, la demande était formulée d’une réflexion sur la situation du système bancaire français et sa stratégie, notamment dans le contexte d’une monnaie unique européenne. Début 1997, se réunissait le tout nouveau groupe de travail « Banques et système financier » avec la participation de professionnels de la banque, de syndicalistes, d’universitaires… Les réflexions menées depuis plus d’un an ont permis de préciser un diagnostic sur la situation des banques, faut-il ou non parler de crise du système bancaire français ? Redéfinir les missions et les relations de la banque avec le reste de l’économie ont traversé les travaux et débats menés au sein du groupe de travail et des initiatives publiques. Plusieurs auditions ont permis de présenter différentes alternatives de restructuration du secteur financier. Elles ont souligné à quel point les objectifs de stabilité monétaire ne pouvaient être séparés des conditions de stabilité financière et bancaire. Le dialogue social à construire sur le financement devrait-il rester une affaire d’initiés ? Tous les acteurs du secteur financier et bancaire, salariés, usagers, experts, doivent être sollicités pour élaborer un diagnostic commun et les réformes indispensables. L’Option de Confrontations est le fruit de toutes ces réflexions. Ce numéro est une étape pour se saisir de l’enjeu des stratégies des banques françaises et européennes et leur participation au développement et à la création d’emploi.

Lire la suite...

Option n°7 : Un gouvernement démocratique pour l'euro

L'Option 14
L'Option n°7, publiée en octobre 1997.

Les 24-25 octobre, le colloque organisé par Confrontations en partenariat avec Europartenaires, le Forum Alternatives Européenne et Friedrich Ebert Stiftung sur le thème : « Evaluation du traité d’Amsterdam et choix pour l’euro » a réuni des députés européens, des chercheurs et des acteurs politiques et sociaux. L’évaluation du traité qui a pu être faite a confirmé l’échec de celui-ci concernant les réformes institutionnelles, même si des avancées ont été soulignées. L’Union européenne n’est pas une union politique et les conditions d’un gouvernement démocratique de l’euro ne sont pas réunies. Nous avons cherché par quelles voies et quels objectifs reprendre le chantier de la réforme institutionnelle avec comme priorité la participation des citoyens et des acteurs sociaux. Le passage à l’euro va constituer un choc. Pour qu’il serve à la croissance et à l’emploi, de nouveaux choix politiques sont nécessaires. Se préparer à sa mise en œuvre suppose de concevoir des systèmes de négociation sociale et de faire progresser la coordination des politiques économiques et de l’emploi, des politiques coopératives. Cette préparation conçue comme une participation démocratique renvoie aux réformes indispensables au plan national avec l’implication de toute la collectivité, des acteurs sociaux et civiques véritable partie prenante des transformations.

Lire la suite...

Option n°6 : Acteurs pour l'emploi

Option6
L'Option n°6, publiée en 1997

La conférence sur les salaires, l'emploi et la réduction du temps de travail sera une échéance importante à la rentrée. Le nouveau gouvernement cherchera-t-il à mobiliser les citoyens et les acteurs sociaux et économiques, dans la réflexion et l'initiative, sur des solutions neuves pour l'emploi ?
S'agira-t-il de négocier un "partage des richesses" ou tentera-t-on d'amorcer un nouveau partenariat social et de croissance ?
Les travaux et analyses publiés dans ce numéro 6 étayent cette option. Ils sont le fruit de plus d'un an de réflexion et débats au sein du groupe de travail commun de Conforntations, Agir et l'association UN travail pour chacun. Ils permettent de clarifier les idées, de s'appuyer sur un diagnostic des difficultés et des pistes de solutions pour la création d'emplois efficaces et d'activités.
Avec ce numéro de l'Option, c'est une contribution à la mobilisation de la société et aux débats de l'automne en espérant que s'ouvrent les chantiers de l'emploi.

Lire la suite...

Option n°5 : Face à la mondialisation, quelles stratégies des entreprises publiques ?

L'Option 14
L'Option n°5, publiée en 1996

Face à la mondialisation, quelles stratégies des entreprises publiques ? L’Option de Confrontations consacre ce numéro 5 à la publication des débats de l’Université d’automne de Confrontations des 20 et 21 septembre 1996 sur le thème « Entreprises publiques, quelles stratégies de développement ? ». Ils sont précédés de trois articles de synthèse : Le premier tire une réflexion d’ensemble ; Le deuxième expose des options pour la réforme des entreprises publiques en France ; Le troisième s’inscrit dans la transformation des institutions européennes. Trois temps forts de l’Université d’automne : Les entreprises publiques face à la mondialisation ; L’évolution des statuts des entreprises publiques et le rôle de l’Etat ; La participation sociale pour des coopérations publiques et mixtes dans l’espace européen. La deuxième partie du numéro rend compte des débats du séminaire sur la réforme de l’Education nationale et des propositions du rapport de la Commission Fauroux « Pour l’école ». .

Lire la suite...

Option n°4 : Service public, renouveau en France, création en Europe

Option9
L'Option n°4, publiée en 1996

Le numéro quatre de l'Option de Confrontations propose des éléments pour comprendre les enjeux auxquels sont confrontés les services publics ;
de nouvelles pistes sont explorées pour les régénérer en France et les fonder en Europe, leur permettre de mieux répondre aux besoins et aux aspirations nouvelles de la société.

Lire la suite...

Option n°2-3 : Une union politique européenne pour un progrès de nos sociétés. Actes du colloque "pour une citoyenneté européenne"

Option9
L'Option n°2-3, publiée en octobre 1995

L'Option de Confrontations consacre ce numéro double à la publication des actes du colloque européen "Pour une citoyenneté européenne" organisé par Confrontations en partenariat avec Europartenaires et Friedrich Ebert Stiftung les 20 et 21 octobre 1995.
Les débats et les réflexions ont porté sur une nouvelle hypothèse pour la construction de l'Union européenne avec les citoyens : la mise en place d'instruments de régulation publique et sociale au service de politiques communes de progrès social et de développement.
Les temps forts :
- table-ronde entre députés européens
- audition de Jean Gandois
- rencontre d'acteurs sociaux et de syndicalistes européens
- carrefours sur la monnaie et l'emploi, les services publics, la participation, les institutions.
Alors que ces étapes décisives vont marquer l'actualité française et européenne, ce numéro spécial est une contribution originale à une relance politique du projet européen pour le progrès de nos sociétés.

Lire la suite...

Option n°1 : Une citoyenneté européenne

Option1
L'Option n°1, publiée en 1995

Confrontations s'enrichit d'une revue qui paraîtra deux fois par an : L'Option de Confrontations. Elle regroupera des articles visant à mettre en débat une option sur une cossier essentiel de l'actualité sociale et politique.
Ce premier numéro ouvre le débat public pour une citoyenneté européenne dans le cadre de la préparation de la conférence intergouvernementale de 1996.
Prolongeant le dialogue engagé dès la campagne du référendum sur Maastricht, Confrontations entend travailler avec tous ceux qui, par delà les oui et les non à Maastricht, veulent construire une union politique fondée sur la participation des citoyens et une maîtrise sociale et publique du marché.

Lire la suite...

Conflictualités ouvertes

Avant l’option :

la collection "CONFLICTUALITES OUVERTES"

 

- Juin 1993 : La recomposition politique, l’affaire de tous.
- Mai 1993 : L’Europe par delà le oui et le non
- Juillet 1992 : Pourquoi la France ne créé-t-elle pas d’avantage d’emplois ?

_pave-newsletter-bouton
_pave-rejoignez-nous-bouton



Confrontations Europe - 227 boulevard Saint-Germain - F-75007 PARIS - Tél : +33 (0)1 43 17 32 83 - Fax : +33 (0)1 45 56 18 86
Bureau de Bruxelles : 19-21 rue du Luxembourg - B - 1000 Bruxelles - Tél : +32 (0)2 213 62 70 - Fax : +32 (0)2 213 62 79
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Webmaster : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.